Paketo – Cloud Native Buildpack, conteneuriser facilement.

Vous développez une application dont la vocation est d’être conteneurisée, mais la rédaction de Dockerfile vous rebute. Sachez qu’il existe des outils qui permettent d’automatiser le processus et d’abstraire cette difficulté. Dans cet article nous allons parler de buildpack et plus précisément des buildpack Paketo qui vous permettrons de conteneuriser votre application en une commande.

Une image OCI sans Dockerfile avec Paketo Buildpacks

Sommaire

Page 1 : Conteneuriser, pourquoi, comment ?
Page 2 : Paketo et Cloudnative Buildpacks
Page 3 : Les apports de Paketo
Page 4 : Conclusion

Conteneuriser pour mieux scaler

Vous travaillez peut être sur des applications qui seront consommées par des centaines de milliers de clients. Ces application doivent répondre rapidement et résister à des pannes ponctuelles. Pour répondre à ce besoin il est nécessaire d’avoir des applications les plus portables possibles possible afin de pouvoir les déployer sur n’importe quel type d’infrastructure et de manière rapide. La conteneurisation est une réponse à ce besoin et est très en vogue. De nombreuses entreprises déploient désormais leur applicatif sur des offres Kubernetes, qui permettent l’orchestration de conteneurs.

Conteneuriser son application devient donc une tâche à la charge des développeurs. Nous n’aborderons pas ici les bonnes pratiques de code pour développer des applications qui seront conteneurisées, pour cela, vous pouvez vous référer aux 12 Factors. Nous allons partir du principe que votre application est prête pour être conteneurisée.

Dockerfile, le plan de votre image de conteneur

La première façon pour conteneuriser une application et de passer par la rédaction d’un « Dockerfile » et de construire son image via l’outil Docker. Cette approche est très bien documentée et vous pourrez avoir une image de conteneur assez rapidement. Cependant, bien qu’il soit simple d’avoir une image de conteneur rapidement fonctionnelle, il est plus difficile d’avoir une image de conteneur qui est construite dans les règles de l’art. Ces règles de l’art vous permettent d’optimiser vos temps de construction, réduire votre surface d’attaque en utilisant les dernières versions d’images disponibles, optimiser votre application via du tuning spécifique, etc. Une image docker dépendant d’une image de base. Exemple pour une application JAVA vous utiliserez surement une image OpenJDK. Entre le moment où vous construisez votre première image et le moment où vous passez en production il se peut qu’une nouvelle version soit disponible, corrigeant des vulnérabilités.

Construire une image se fait rapidement, comprendre et construire une image bien architecturée et maintenue est plus complexe. C’est à cet instant que Paketo et les Cloud Native Buildpack vont entrer en jeu pour vous faciliter la vie.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.